Révision des programmes de collège : encore un effort, Monsieur Blanquer ! (par Virginie Blanchet) ?>

Révision des programmes de collège : encore un effort, Monsieur Blanquer ! (par Virginie Blanchet)

Le « projet d’ajustement et de clarification des programmes de français, de mathématiques et de l’enseignement moral et civique» va dans le bon sens. C’est un soulagement pour les enseignants qui se battent pour un enseignement progressif et structuré de la grammaire, et pour la lecture régulière de textes exigeants, enseignants dont la parole a souvent été fragilisée ces dernières années par un discours qui confondait bienveillance et mépris ou renoncement. Le projet donc est bienvenu. Il conforte la légitimité des…

Suite Suite

Feu, flamme, erreurs, coquilles, « oublis »…Le ministère et les langues anciennes : je t’aime, moi non plus ! (Agnès Joste) ?>

Feu, flamme, erreurs, coquilles, « oublis »…Le ministère et les langues anciennes : je t’aime, moi non plus ! (Agnès Joste)

Le collectif Sauver les lettres reste perplexe devant les rédactions contradictoires des textes officiels concernant  les langues anciennes dans la réforme 2021 du lycée, entre le 14 février, le 2 avril, le 14 mai derniers, et le document final sur le « baccalauréat 2021 » paru fin mai sur le site du ministère. Le froid succède au chaud et inversement : qui décide au ministère de l’amour ou de la haine du latin et du grec ?? Le ministre Jean-Michel Blanquer portait en juillet…

Suite Suite

Quand Sarkozy prétend « sauver les lettres »… ou sauver la face ? (Philippe Le Quéré) ?>

Quand Sarkozy prétend « sauver les lettres »… ou sauver la face ? (Philippe Le Quéré)

Nicolas Sarkozy s’est donc fendu d’une tribune dans le Figaro, dans laquelle il se pose en défenseur du français et des humanités à l’école, et, singeant au passage quelques-unes de nos idées, n’hésite pas à fustiger aussi bien une école « qui n’est plus chargée de transmettre des savoirs et de former des esprits », que des « pédagogues (ayant) décidé que l’élève devait construire lui-même son savoir (et de) promouvoir des activités ludiques et citoyennes » et des manuels scolaires transformés en « livres de catéchisme qui n’ont rien à faire à…

Suite Suite

Le livret de cons…(Luc Richer) ?>

Le livret de cons…(Luc Richer)

Le Livret personnel de compétences est une fiche où les professeurs évaluent pour chaque élève s’il a acquis ou non un certain nombre de méthodes, s’il a acquis ou non des connaissances et s’il sait ou non les utiliser. Par exemple, pour ce qui concerne la maîtrise de la langue française, on va évaluer si l’élève est capable de mener oralement un exposé en public (dans l’ensemble des compétences intitulé « Dire »), s’il est capable de rédiger un court texte dans…

Suite Suite

Le concours l-EPI-ne est lancé ! (Antoine Desjardins) ?>

Le concours l-EPI-ne est lancé ! (Antoine Desjardins)

Quand je vois les sujets d’EPI je suis stupéfait… entre autres, cet intitulé de « projet » SVT-lettres proposé au cours d’une formation dans l’académie de Lyon – avec l’aval des inspecteurs, donc… Gargantua et Emma Bovary mangeaient-ils équilibré ? La séquence didactique sur le presse purée que Massimi Pacifico inventait en 2000 et qui était une grosse parodie pourrait aujourd’hui paraître comme tout à fait sérieux… On entre dans une ère vraiment nouvelle, une sorte d’énorme carnaval ou toutes les figures de…

Suite Suite

Thierry Grillet : Homère, Virgile, indignez-vous ! (Mireille Grandval) ?>

Thierry Grillet : Homère, Virgile, indignez-vous ! (Mireille Grandval)

Voilà un livre bref (94 pages) mais percutant. Son auteur, Thierry Grillet, ancien élève de l’École normale supérieure, s’indigne devant l’actuelle réforme du collège et plaide vigoureusement pour la sauvegarde de l’enseignement des langues anciennes. Il n’est pas un « héritier ». Milieu modeste ; des études secondaires dans un quartier neuf de Besançon à la fin des années soixante, dans un collège où la mixité sociale existe. S’il a choisi le latin, c’est pour « se distinguer », pour se  créer son « propre héritage »….

Suite Suite

Halte aux démolisseurs d’intelligence. Alexandre Vialatte, déjà en 1986 ?>

Halte aux démolisseurs d’intelligence. Alexandre Vialatte, déjà en 1986

« On cherche la vitesse, elle fait perdre du temps. Elle oblige à repenser. On pense à toute vitesse, on réforme l’enseignement dans un article de cent lignes; sait-on les ravages qu’il peut faire? Je lis un de mes confrères qui veut tout démolir ; supprimer le latin et le français, les remplacer par« l’enthousiasme », « du nerf », des « exigences » et de la « télévision ». « Apprendre comment on construit un pont au lieu d’apprendre à construire…

Suite Suite

Florence Robine (chef de la DGESCO) vend la mèche ! ?>

Florence Robine (chef de la DGESCO) vend la mèche !

(Dans le collège réformé) « 100% des collégiens vont apprendre le latin et le grec ». Najate Vallaud-Blekacem, 24 mars 2015, séance de questions au gouvernement. (sept mois plus tard…) « ça m’arrangerait de ne pas parler du latin…à l’heure actuelle, il va mourir tout seul. » Florence Robine, chef de la Direction Générale des Enseignements scolaires (DGESCO), le lundi 5 octobre 2015, à Rouen, lors d’une conférence devant les chefs d’établissement. Mais y a-t-il un pilote dans l’avion de l’Education nationale ? La réponse…

Suite Suite

L’Antiquité, un espace alternatif pour les adolescents ?>

L’Antiquité, un espace alternatif pour les adolescents

« Pour tous les enfants qui se sentent étrangers là où ils sont, tous ceux qui ne trouvent pas de modèles humains autour d’eux, qui, adolescents, n’ont pas envie de se conformer au mainstream des  teenagers,  l’Antiquité est un espace alternatif, offrant d’autres références éthiques, permettant la libération de l’imaginaire. Y compris aujourd’hui pour les enfant issus de l’immigration, dont on sait qu’ils excellent en grec et en latin, du moins quand ils ont la possibilité de les étudier, ce qui…

Suite Suite

Najat Vallaud Belkacem « saupoudre » le latin et le grec… façon puzzle ?>

Najat Vallaud Belkacem « saupoudre » le latin et le grec… façon puzzle

« C’est à nous de donner aux enfants le goût du travail et celui du mérite, en les initiant par exemple au latin et au grec. Et quand bien même ce ne serait que saupoudrage, il sera toujours temps d’approfondir et d’aller plus loin au lycée ou à l’université. C’est déjà une belle ambition que d’ouvrir le plus de portes possibles avant quinze ans. » Najat Vallaud-Belkacem, Ministre de l’Education nationale, lors d’une audition au Sénat le 3 juin 2015.

Pub : avec les emplois du temps à trous, enseignez Entremont ! (Antoine Desjardins) ?>

Pub : avec les emplois du temps à trous, enseignez Entremont ! (Antoine Desjardins)

Votre Emploi du Temps a été mis au point, imprimé et finalisé sur papier glacé par la Société Entremont, fabrique de gruyère français au lait pasteurisé. « Entremont, c’est autrement bon ! » Depuis 1880 nous avons pris le parti d’enseigner Entremont ! Découvrez toute notre gamme de produits sur www.enseigner.entremont ! Témoignage de Céline Prétatout, professeur d’EPS/Latin :  » Avec Entremont, j’ai vraiment senti la différence : une texture d’emploi du temps beaucoup plus aérée, un goût unique ! » Témoignage de…

Suite Suite

Fleur Pellerin, Ministre de l’inculture ? ?>

Fleur Pellerin, Ministre de l’inculture ?

Le journal  Marianne [1]  nous éclaire sur les conceptions de Fleur Pellerin : renchérissant sur les propos de certains jeunes interviewés au Bondy Blog Café [2], qui voient dans la culture transmise par l’Ecole « une forme d’enfermement », la ministre s’en est pris au « mépris de classe » de ceux qui ne reconnaissent que « la culture cultivée », opposant à la culture « qui exclut » (i.e. la culture classique) son idée d’une culture « inclusive » (le « street art » par exemple). Pourquoi tant de haine contre l’Ecole…

Suite Suite