Exploration : littérature et société


Analyse / Littérature et société : de la cosmétique appliquée au lycée (RE)

C’est donc dès septembre prochain qu’entre en vigueur la nouvelle « seconde » et avec elle un nouveau produit marketing, l’enseignement « d’exploration » – parce que les élèves le valent bien.

Le nom du produit, on le sait, coco, c’est très important. Tout est dans la connotation, c’est ce qu’on apprend aux pubards. « Enseignement d’exploration », ça vous pose son lycéen, pardon, son apprenant.

Bon sang, mais c’est bien sûr !!! Évidemment, ça change tout. Au lieu de travailler, d’apprendre, d’écrire, d’acquérir des savoirs – notions périmées, comme chacun sait – on explore. Chapeau de brousse, treillis kaki, machette à la ceinture, boussole à la main, tigres du Bengale, varans de Komodo, serpents géants dévorés des punaises, incroyables Florides mêlant aux fleurs des yeux de panthères à peaux d'hommes, Amazonie, Nambikwara, Bororo, la Patagonie, la Patagonie, et un voyage dans les mers du sud … Lévi-Strauss, Indiana Jones, Docteur Livingstone je présume. Tout l’imaginaire de l’exploration dans une seule salle de classe, encore plus fort que Combray, ville et jardins, dans une tasse de thé. De quoi donner envie -- et l’envie, coco, c’est ce qui fait venir le client...






Retour page lyceechatel
24/02/10