Doublement du nombre de postes aux concours du privé


Le nombre de postes aux concours du privé (CAFEP) a été publié (pas en même temps que le nombre de postes aux concours du public, mais cette fois-ci ce n'est peut-être pas anodin...).

Alors que le nombre de postes au CAPES externe (enseignement public) est en lègère diminution (5006 postes cette année contre 5095 l'an dernier), et toujours largement inférieur au nombre de départs en retraite, le nombre de postes au CAFEP-CAPES (concours externe du privé), lui, est cette année multiplié par deux et même plus (1260 postes contre 569 l'an dernier) !
Répartition 2010 : http://www.education.gouv.fr/cid4588/contrats-offerts-cafep-capes.html
Répartition 2009 : http://www.education.gouv.fr/cid48867/cafep-capes-session-2009.html

Il n'y avait jamais eu autant de postes au CAFEP depuis au moins 2004 (statistiques sur le site du Ministère), alors qu'on continue à supprimer massivement des postes dans le public.

Quelques exemples précis par discipline :
- lettres modernes : 40 postes en moins au concours du public, et dans le même temps 126 postes en plus au concours du privé (200 postes contre 74 l'an dernier) ;
- lettres classiques : 40 postes au CAFEP contre 12 l'an dernier ;
- anglais : 42 postes en moins pour le public, 52 postes en plus pour le privé (95 postes contre 43 l'an dernier) ;
- philo : nombre de postes dans le privé multiplié par 4 (20, contre 5 l'an dernier), alors que le public n'offre que 32 postes.

Les économies budgétaires ne concernent-elles que certains secteurs de l'Education (le secteur public) ? Le Ministère compte-t-il médiatiser, assumer et justifier cette différence de traitement entre le public et le privé ? Les jurys de concours auront-ils la décence de ne pas pourvoir tous les postes aux concours du privé (c'est déjà le cas depuis très longtemps dans plusieurs disciplines) si cela est nécessaire pour que la barre d'admission ne soit pas plus basse dans le privé que dans le public (question de justice et d'égalité de traitement dans l'accès à l'emploi) ?

Jérome Nassoy
17/01/10