Une incroyable promotion du « caïdat » au Diplôme national du Brevet


C’est de l’inconscience ou du cynisme ? Comme d’autres avant lui, le sujet de français, qui vient d’être donné à la session de juin du Diplôme national du Brevet, n’a pas déçu. En 1995, on s’en souvient, on avait déjà eu droit à un encouragement à la xénophobie ; en 1996, il avait été fait l’éloge de l’autodéfense et de la vengeance privée. Ce 26 juin, il s’est agi seulement d’une promotion du « caïdat » dans une École déjà gangrénée par la délinquance, au point de compromettre l’acte même d’enseigner dans certains établissements.

Par Paul Villach

La suite sur Agoravox.


05/07/08